La Presse et nous

le Télégramme février 2017

Saint-Charles. Relaxation, puis concentration

« Le respect à portée de main », tel est l'intitulé de la méthode introduite à l'école Saint-Charles et Saint-Raphaël, du petit cours de maternelle en classe de CM2. Ce programme, qui se compose de quinze mouvements simples, se pratique en binôme et s'effectue en une dizaine de minutes, à la première heure de cours de la journée, si possible. Jamais à cours de nouveautés pédagogiques en ce qui concerne les enfants, c'est Polly Childerhouse qui est l'instructrice de cette méthode, appelée Misa (Massage in schools association). Cette méthode est pratiquée aujourd'hui dans une trentaine de pays dans le monde.

Un projet éducatif local


C'est un PEL (Projet éducatif local) qui a été validé par le service enseignement de la Ville de Quimper. Une fois cette méthode acquise par les élèves, cette relaxation collective, pratiquée en binôme et collectivement en classe, aurait des effets bénéfiques à court et moyen termes : « Elle amène, notamment, plus de respect mutuel entre les élèves, moins de violence dans les cours de récréation ». Elle permet aussi de faire le calme, car les élèves apprennent à être à l'écoute de l'autre de façon non verbale. Ces courtes séances quotidiennes permettront de diminuer les tensions, d'évacuer le stress. De plus, ces séances ouvrent les enfants à la concentration et donc à un apprentissage facilité.

 

https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/kerfeunteun/saint-charles-relaxation-puis-concentration-08-02-2017-11393327.php

 Le Télégramme 10 février 2015

Atelier de théâtre. L'anglais autrement avec Chris Collie

Atelier de théâtre. L'anglais autrement avec Chris Collie
Atelier de théâtre. L'anglais autrement avec Chris Collie

Installé en Bretagne depuis 2006, le Britannique Chris Collie propose aux enfants de 7 à 12 ans de participer, la semaine prochaine, à un atelier de théâtre en anglais. Une manière plus ludique d'apprendre à s'exprimer dans la langue de Shakespeare. Contacté par Polly Childerhouse de l'association Kangaroo, Chris Collie, originaire d'Édimbourg, a accepté d'animer, la seconde semaine des vacances de février, un atelier de théâtre en anglais. Installé en Bretagne depuis huit ans, Chris Collie a été professeur de théâtre dans un collège de Sheffield durant six ans. Des jeunes en difficult é s'intéressent au théâtre « C'était un établissement de 550 élèves où il y avait beaucoup d'émigrés, des réfugiés venant d'Afrique, d'Ukraine, du Pakistan..., raconte Chris Collie. Il y avait 50 langues différentes. J'ai voulu travailler avec les élèves difficiles. Dans les années 1990, l'enseignement du théâtre est devenu obligatoire pour les élèves à partir de la classe de 6e. J'ai suivi une formation et j'ai enseigné le théâtre durant six ans. Les enfants ont adoré. Je les faisais travailler sur l'improvisation. Ils ont aussi participé à des spectacles ». Propriétaire d'une maison de vacances à Motreff, Chris Collie, las de faire des allers-retours décide de s'installer définitivement en Bretagne. Il commence par donner quelques cours à des élèves anglais quand une maman britannique lui propose de devenir auxiliaire de vie scolaire pour son enfant autiste. « Il ne parlait pas du tout français. Au bout de trois ans, il est reparti en Grande-Bretagne ». Et Chris Collie a déménagé pour Ergué-Gabéric. Il donne des cours d'anglais à la CCI de Quimper. Du théâtre en anglais avec Les trois petits cochons Pour le stage de quatre jours qu'il organise la semaine prochaine à l'école Saint-Charles, Chris Collie a retenu l'histoire des Trois petits cochons, « The three little pigs ». « Avec ce conte, on va pouvoir travailler sur les émotions. Les enfants vont apprendre à les exprimer avec leur corps ou leur visage. Le théâtre donne la possibilité de jouer dans la peau d'un autre et d'être moins jugé. Il y a peu d'enfants qui détestent ça. C'est important de travailler en petit groupe. Les enfants ont moins peur. Pour eux, c'est comme un jeu. C'est aussi une nouvelle façon d'apprendre l'anglais. C'est plus facile car les enfants sont mis en situation ». Le stage se déroulera à l'école Saint-Charles, à Kerfeunteun, du 16 au 19 février, de 14 h à 16 h 30. Il s'adresse aux enfants de 7 à 12 ans et le nombre de places est limité à huit. Tarif : 90 € pour les quatre jours. Arts plastiques in english Toujours à l'école Saint-Charles, Polly Childerhouse propose, pour les 3-6 ans, un stage autour de l'histoire de « The three little pigs », du lundi 16 au vendredi 20 février, de 9 h 30 à 12 h. Tarif : 100 €. Pour les 6-10 ans, elle animera également un stage d'anglais de deux jours : « Exploring the great artists ». Le premier aura lieu du lundi 16 au mardi 17 février, de 14 h à 16 h 30. Les enfants découvriront l'artiste Jackson Pollock et apprendront à dessiner comme lui en jetant de la peinture. Le second stage aura lieu du mercredi 18 au jeudi 19 février, de 14 h à 16 h 30, et aura pour thème « Picasso inspired faces » ou comment apprendre à dessiner les visages. Tarif : 30 € le stage de deux jours. Pratique Tous les stages se déroulent à l'école Saint-Charles, 1, rue Marie-Rose-Le-Bloc, 29000 Quimper.


Informations et inscriptions avant vendredi, tél. 06.07.19.87.11.

Site : www.kangaroo-asso.fr/Facebook :


https ://www.facebook.com/ association.kangaroo.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/atelier-de-theatre-l-anglais-autrement-avec-chris-collie-10-02-2015-10522134.php#

Les Experts FB Breizh Izel

Les Experts FB Breizh Izel avec Polly Childerhouse, formatrice de massage pour bébé - Association Française de Massage pour Bébé - AFMB

Le Télégramme 29 décembre 2014 

Le Rouillen. « Malaxe, relax »

Les techniques relaxantes dispensées par Polly Childerhouse ont séduit enfants et enseignantes.
Les techniques relaxantes dispensées par Polly Childerhouse ont séduit enfants et enseignantes.
Pour trois classes du groupe scolaire du Rouillen, la journée débute par dix minutes de relaxation tactile. Un rituel plébiscité par les trois enseignantes. En début d'année, Polly Childerhouse est intervenue auprès des enfants des classes de moyenne section de Sandrine Balay, de grande section de Véronique Kernévez et de CP de Rozenn Kerhervé pour les initier à une méthode canadienne de relaxation. Dans une ambiance tamisée, elle leur a appris une série de quinze suites de gestes relaxants. Depuis lors, chaque matin, durant une dizaine de minutes, les enfants se prodiguent deux par deux et à tour de rôle trois de ces suites de gestes qui, assurent les maîtresses, ont le mérite d'apaiser les énervements et d'intensifier les capacités de concentration des enfants. Pas obligatoire Les gestes, mi-massage, mi-caresse, concernent principalement le cou, la tête, les épaules, le dos. Ils ont des noms évocateurs tels qu'« Épousseter la neige », « brosser le cheval », « le coiffeur », etc. Au début de chaque séance, les enfants doivent respecter un petit rituel. Ainsi doivent-ils toujours demander à leur binôme s'il accepte de participer. Ce dernier ayant toujours le choix de refuser de se laisser toucher. En effet, tout le monde n'est pas tactile !

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/ergue-gaberic/le-rouillen-malaxe-relax-29-12-2014-10477374.


Le Télégramme 22 décembre 2014

Quimper. Christmas crackers , un atelier explosif !

 
 C'est bientôt Noël et hier après-midi, dans une salle de l'école Saint-Charles, Polly Childerhouse, originaire d'Angleterre, a animé un sympathique atelier en anglais pour apprendre à sept enfants de 4 à 8 ans à fabriquer de véritables crackers de Noël qui font « bang » ! An amazing experience... Les images de Cathy Tymen

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://videos.letelegramme.fr/videos/v/detail/x2d55kd_quimper-christmas-crakers-un-atelier-explosif_news


http://videos.letelegramme.fr/videos/v/detail/x2d55kd_quimper-christmas-crakers-un-atelier-explosif_news

Relation parents-enfant. Des liens plus forts grâce aux massages

Relation parents-enfant. Des liens plus forts grâce aux massages 1 octobre 2014/ Cathy Tymen / Eugenia Corne et Polly Childerhouse soutiennent que le massage permet de renforcer les liens entre l'enfant et ses parents et que les bienfaits se poursuivent tout au long de la vie.. Dans les années 1980, la méthode Kangourou a mis en évidence les bienfaits pour les bébés prématurés du contact peau à peau avec leur mère. Très répandu dans d'autres parties du monde, le massage pour bébé se vulgarise peu à peu en France. L'Association française de massage pour bébé (AFMB) vient ainsi de lancer, jusqu'au 5 octobre, la première semaine nationale du massage parent-bébé. Bénéfique pour toute la vie Praticienne du massage bébé à Quimper, Polly Childerhouse a suivi une formation auprès de l'AFMB pour faire découvrir aux mamans les bienfaits du massage sur leur enfant. « Beaucoup d'études montrent que cela est bénéfique pour toute la vie. Les gestes de massages peuvent être pratiqués dès la naissance. C'est un lien d'attachement très fort ». Les premiers mois avec bébé sont parfois déstabilisants pour la mère. « C'est un moment de fragilité durant lequel on se remet en question, signale Polly Childerhouse. Surtout lorsque c'est le premier enfant. La charge émotionnelle est très forte. Par manque de confiance, on a tendance à écouter les autres ». Communiquer avec son enfant Mais de récentes découvertes ont permis de comprendre comment se développe et fonctionne le cerveau et d'être ainsi plus à l'écoute des besoins de son enfant. Faisant référence au livre du Dr Catherine Guéguen, « Pour une enfance heureuse », Eugenia Corne, réflexologue, assure qu'une relation empathique permet à l'enfant de « se sentir rassuré et de mieux réussir ses apprentissages. S'il y a un problème de communication, par contre, il sera angoissé ». Le massage est un précieux moyen de communiquer avec bébé. « Le toucher favorise les liens d'attachement. Il stimule aussi le langage et les parties du corps tels que les systèmes digestifs, nerveux et immunitaires », affirme la réflexologue. Les bons gestes permettent de soulager bébé de ses maux : coliques, nez encombré, poussée dentaire... « Dimanche, lors de la conférence, nous présenterons les bienfaits des massages pour les tout-petits et expliquerons comment préparer les séances et bien choisir les huiles ». Quelques gestes et des jeux seront proposés. La conférence se tiendra dimanche prochain, de 10 h à 12 h à la salle de danse du Quinquis, près de la MPT d'Ergué-Armel. L'entrée est gratuite et ouverte aux parents avec bébé, aux mamans enceintes et aux papas. Les parents et enfants qui ont déjà participé aux séances de massage sont invités à venir partager leur expérience. Enfin chacun peut apporter un gâteau pour partager un moment de convivialité. Pratique Réservation obligatoire au 06.17.19.87.11.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/relation-parents-enfant-des-liens-plus-forts-grace-aux-massages-01-10-2014-10366514.phphttp://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/relation-parents-enfant-des-liens-plus-forts-grace-aux-massages-01-10-2014-10366514

Relaxation. Des enfants plus « zen » à l'école. Le Télégramme du 1er juillet 2014

 

Le Télégramme QUIMPER

Relaxation. Des enfants plus « zen » à l'école

1 juillet 2014/ Cathy Tymen /

 

Chaque vendredi matin, Polly Childerhouse apprend aux élèves de la classe bilingue trois nouvelles techniques de bien-être.

 

La classe bilingue de l'école Saint-Raphaël, à Kerfeunteun, vient de vivre une expérience étonnante et... très relaxante. Les enfants ont entre 3 et 6 ans et c'est dans une ambiance parfaitement calme que débute désormais la classe depuis cinq semaines. Le secret ? Une séance de mise en forme tous les matins.

 

8 h 45, vendredi matin, à l'école Saint-Raphaël. Une enfant pleure avant d'entrer en classe et sa maîtresse tente de la consoler. Mais de l'autre côté de la cour, la scène est totalement différente. Des parents, sourire aux lèvres, accompagnent leur enfant jusqu'à la porte de la classe de maternelle bilingue. Chaque élève prend place rapidement. Pas un seul pleur. Même chez les plus petits de 3 ans.

 

Des enfants plus calmes et plus attentifs

Un joyeux brouhaha se fait entendre quand les enfants retournent leur chaise et s'y placent à califourchon. Curieuse attitude. C'est pourtant le rituel dans cette classe depuis maintenant cinq semaines. Ou plus exactement depuis que Polly Childerhouse, de l'association Kangaroo, vient enseigner aux enfants quelques techniques faciles et ludiques pour se relaxer. La séance commence par des étirements et des bâillements. Le bruit a vite cessé et les paroles sont devenues des chuchotements. Comme tous les vendredis depuis un mois, Polly va appendre aux enfants trois nouveaux gestes de palpation. Le premier : le patinage ! Polly Childerhouse se sert de la maîtresse pour montrer aux écoliers comment bien faire les gestes avec la tranche de la main sur le dos de leur camarade. « Les adultes n'interviennent jamais sur les enfants, explique-t-elle. De même, les enfants qui n'ont pas envie de participer ne sont pas obligés de le faire. Et on demande toujours la permission avant de commencer ». Dans la classe, les enfants sont très concentrés. Ils écoutent attentivement les explications de Polly. Sans doute, son délicieux accent britannique les obligent-ils à être attentifs ?

 

Les parents initiés

Le second geste apprend à « Brosser le cheval ! » en mettant les mains en parallèle et bien à plat sur le dos. Le dernier exercice se fait sur la tête pour « épousseter la neige ». Chaque semaine, des fiches récapitulant les techniques relaxantes sont glissées dans les cartables. Les interventions de Polly Childerhouse ont un tel succès auprès des enfants que certains ont initié leurs parents. « Cinq mamans les font à la maison. Elles sont très motivées. En classe, on touche les enfants par-dessus les vêtements et c'est quand même efficace. À la maison, les parents peuvent le faire directement sur la peau en utilisant une huile végétale ». L'enseignante Mélanie Simon est aussi convaincue des bienfaits que cela procure aux enfants. Elle a pu constater qu'ils sont désormais « plus calmes et toute la journée ! Ils se respectent plus entre eux et ils se montrent plus attentifs en classe ».

 

Mieux gérer son stress

Début mai, Polly Childerhouse a suivi une formation à Paris auprès de MISP (Massage in school programm), une association québécoise créée en 1999 et aujourd'hui présente dans une vingtaine de pays. « Le but de l'association est de permettre à tous les enfants de vivre l'expérience positive au toucher sain et nourrissant tous les jours partout dans le monde. On constate que les enfants jusqu'à 12 ans ont besoin de toucher pour comprendre les choses. Pour les écoles, c'est un outil facile, rapide et efficace. 7 à 10 minutes par séance suffisent ». En apprenant à se toucher, les enfants développent moins d'agressivité envers leurs camarades. Ils se bousculent moins et ont plus de facilité à se concentrer en classe. « Ils gèrent mieux leur stress, affirme Polly Childerhouse. Les gestes décontractent et entraînent une augmentation d'une hormone relaxante, l'ocytocine. Ils régularisent le système nerveux et les bienfaits se ressentent toute la vie. Ils aident plus tard à éviter les maladies liées au stress ».

 

Renseignements

 Polly Childerhouse peut intervenir dans les écoles, les centres de loisirs et à domicile. Tél.06.07.19.87.11. Site : http://www.kangaroo-asso.fr/

 

 

Le Télégramme QUIMPER

Relaxation. Des enfants plus « zen » à l'école

1er juillet 2014/ Cathy Tymen /

 

Chaque vendredi matin, Polly Childerhouse apprend aux élèves de la classe bilingue trois nouvelles techniques de bien-être.

 

La classe bilingue de l'école Saint-Raphaël, à Kerfeunteun, vient de vivre une expérience étonnante et... très relaxante. Les enfants ont entre 3 et 6 ans et c'est dans une ambiance parfaitement calme que débute désormais la classe depuis cinq semaines. Le secret ? Une séance de mise en forme tous les matins.

 

8 h 45, vendredi matin, à l'école Saint-Raphaël. Une enfant pleure avant d'entrer en classe et sa maîtresse tente de la consoler. Mais de l'autre côté de la cour, la scène est totalement différente. Des parents, sourire aux lèvres, accompagnent leur enfant jusqu'à la porte de la classe de maternelle bilingue. Chaque élève prend place rapidement. Pas un seul pleur. Même chez les plus petits de 3 ans.

 

Des enfants plus calmes et plus attentifs

Un joyeux brouhaha se fait entendre quand les enfants retournent leur chaise et s'y placent à califourchon. Curieuse attitude. C'est pourtant le rituel dans cette classe depuis maintenant cinq semaines. Ou plus exactement depuis que Polly Childerhouse, de l'association Kangaroo, vient enseigner aux enfants quelques techniques faciles et ludiques pour se relaxer. La séance commence par des étirements et des bâillements. Le bruit a vite cessé et les paroles sont devenues des chuchotements. Comme tous les vendredis depuis un mois, Polly va appendre aux enfants trois nouveaux gestes de palpation. Le premier : le patinage ! Polly Childerhouse se sert de la maîtresse pour montrer aux écoliers comment bien faire les gestes avec la tranche de la main sur le dos de leur camarade. « Les adultes n'interviennent jamais sur les enfants, explique-t-elle. De même, les enfants qui n'ont pas envie de participer ne sont pas obligés de le faire. Et on demande toujours la permission avant de commencer ». Dans la classe, les enfants sont très concentrés. Ils écoutent attentivement les explications de Polly. Sans doute, son délicieux accent britannique les obligent-ils à être attentifs ?

 

Les parents initiés

Le second geste apprend à « Brosser le cheval ! » en mettant les mains en parallèle et bien à plat sur le dos. Le dernier exercice se fait sur la tête pour « épousseter la neige ». Chaque semaine, des fiches récapitulant les techniques relaxantes sont glissées dans les cartables. Les interventions de Polly Childerhouse ont un tel succès auprès des enfants que certains ont initié leurs parents. « Cinq mamans les font à la maison. Elles sont très motivées. En classe, on touche les enfants par-dessus les vêtements et c'est quand même efficace. À la maison, les parents peuvent le faire directement sur la peau en utilisant une huile végétale ». L'enseignante Mélanie Simon est aussi convaincue des bienfaits que cela procure aux enfants. Elle a pu constater qu'ils sont désormais « plus calmes et toute la journée ! Ils se respectent plus entre eux et ils se montrent plus attentifs en classe ».

 

Mieux gérer son stress

Début mai, Polly Childerhouse a suivi une formation à Paris auprès de MISP (Massage in school programm), une association québécoise créée en 1999 et aujourd'hui présente dans une vingtaine de pays. « Le but de l'association est de permettre à tous les enfants de vivre l'expérience positive au toucher sain et nourrissant tous les jours partout dans le monde. On constate que les enfants jusqu'à 12 ans ont besoin de toucher pour comprendre les choses. Pour les écoles, c'est un outil facile, rapide et efficace. 7 à 10 minutes par séance suffisent ». En apprenant à se toucher, les enfants développent moins d'agressivité envers leurs camarades. Ils se bousculent moins et ont plus de facilité à se concentrer en classe. « Ils gèrent mieux leur stress, affirme Polly Childerhouse. Les gestes décontractent et entraînent une augmentation d'une hormone relaxante, l'ocytocine. Ils régularisent le système nerveux et les bienfaits se ressentent toute la vie. Ils aident plus tard à éviter les maladies liées au stress ».

 

Renseignements

 Polly Childerhouse peut intervenir dans les écoles, les centres de loisirs et à domicile. Tél.06.07.19.87.11. Site : http://www.kangaroo-asso.fr/

 

Massage Bébé & en Famille

Côté Quimper 18 au 25 février 2014

Quimper en ligne

 

 

L'agenda de Quimper et sa région

 

 

Anne, du blog Il était une faim viendra régulièrement nous présenter des  articles autour de l’univers de l’enfance. Livres, musique, activités quimpéroises, jouets, articles de puériculture, recettes.

Cette semaine, elle nous présente l’association Kangaroo présentée par Il était une Faim.

Enceinte, je rêvais d’être de ces nouvelles mamans qui gèrent tout : allaiter, faire ses petits pots, porter son bébé en écharpe, lui faire des massages. Et reprendre le travail, aussi, bien sûr, tout en ayant accompli toutes ces choses précédemment citées avec un succès tel que le premier mot de Chouquette serait forcément MAMAN (ou MAMA, j’accepte aussi). Bref, tout n’a pas été aussi parfait que je l’avais espéré, mais j’ai rencontré une femme formidable, qui a su tendre ces fils invisibles qui nous liaient depuis toujours, bébé et moi.

Ainsi, un soir d’été, je me suis décidée à contacter par mail Polly Childerhouse, grande prêtresse quimpéroise des massages pour bébé.

Les ateliers s’adressent à tous les enfants, de la naissance à un an. Mais dans les faits ? Chouquette avait, à ce moment-là, 2 mois ½. Trop tôt ? Trop tard ? Je me lance, on verra bien. Si elle n’est pas réceptive, si elle pleure, au moins je rencontrerai des jeunes mamans quimpéroises. Allez, j’y vais, je m’inscris. Même pas peur.

Munie de mon GPS (je ne connais pas assez bien la ville et je suis nulle en repérage de panneaux…), je réveille Chouquette, un lundi matin, monte dans ma voiture, et hop ! Direction la MPT d’Ergué-Armel. Je trouve la salle, ouvre la porte, et rencontre Polly. Un sourire qui affiche direct sa gentillesse et son amour des enfants, la voici, enfin. Deux autres mamans sont là, dont une qui l’est depuis 5 semaines, et dont le petit nourrisson n’aura pas l’énergie pour rester éveillé. Pendant les séances qui suivront, nous serons donc 2 privilégiés, ou plutôt 4, en fait.

Polly nous tend deux polly-copiés ( !) et nous annonce le déroulement des séances. Les jambes, le ventre, les bras, le visage, le dos…

Chaque semaine, on massera une partie du corps de notre bébé.

Assises en tailleur sur des tapis, chacune va à son rythme, ou plutôt à celui de l’enfant. A la fin de chaque séance, on débriefe, on pose des questions, on nourrit les bébés si besoin. On se connaît depuis peu, mais c’est simple.

Polly n’a pas la prétention d’être une experte en éducation, mais elle a de l’expérience, une formation, elle est elle-même maman, et elle semble adorer ce qu’elle fait. Elle est née à Cambridge, vit en France depuis 11 ans, ce qui explique ce délicieux petit accent. Elle donne également des cours d’anglais pour les enfants. Par le biais de son association Kangaroo on peut aussi faire des randonnées en porte-bébé et de la gym-poussette avec Carolina Chacun. En septembre, une réflexologue les rejoindra, afin de permettre aux enfants et à leurs parents de se retrouver lors de séances de relaxation.

5 séances, c’est parfait pour apprendre à manipuler ce petit corps qu’on connaît depuis peu. C’est très bien aussi pour rencontrer des gens. Mais il faut le savoir, une fois qu’elles sont passées, les lundis matins nous semblent bien vides ! Heureusement, on a rencontré Polly, et ça, ça n’a pas de prix.

Ateliers collectifs : 5 séances d’1h15, 90 euros.

Association Kangaroo : http://kangaroo-asso.jimdo.com

 
Trentenaire quimpéroise depuis 1 an et demi, j’y suis libraire. J’aime de tout mon cœur les livres pour enfants et la pâtisserie. J’ai d’ailleurs un blog –www.iletaitunefaim.fr- qui allie parfaitement mes deux passions. J’ai une petite fille, une « Chouquette » qui est entrée dans ma vie il y a 7 mois et Je découvre avec elle la ville et tout ce qu’elle peut offrir à notre nouvelle vie à 3

Quimper en ligne

 

 

L'agenda de Quimper et sa région

 

 

Anne, du blog Il était une faim, viendra régulièrement nous présenter des  articles autour de l’univers de l’enfance. Livres, musique, activités quimpéroises, jouets, articles de puériculture, recettes.

Cette semaine, elle nous présente l’association Kangaroo.

Enceinte, je rêvais d’être de ces nouvelles mamans qui gèrent tout : allaiter, faire ses petits pots, porter son bébé en écharpe, lui faire des massages. Et reprendre le travail, aussi, bien sûr, tout en ayant accompli toutes ces choses précédemment citées avec un succès tel que le premier mot de Chouquette serait forcément MAMAN (ou MAMA, j’accepte aussi). Bref, tout n’a pas été aussi parfait que je l’avais espéré, mais j’ai rencontré une femme formidable, qui a su tendre ces fils invisibles qui nous liaient depuis toujours, bébé et moi.

Ainsi, un soir d’été, je me suis décidée à contacter par mail Polly Childerhouse, grande prêtresse quimpéroise des massages pour bébé.

Les ateliers s’adressent à tous les enfants, de la naissance à un an. Mais dans les faits ? Chouquette avait, à ce moment-là, 2 mois ½. Trop tôt ? Trop tard ? Je me lance, on verra bien. Si elle n’est pas réceptive, si elle pleure, au moins je rencontrerai des jeunes mamans quimpéroises. Allez, j’y vais, je m’inscris. Même pas peur.

Munie de mon GPS (je ne connais pas assez bien la ville et je suis nulle en repérage de panneaux…), je réveille Chouquette, un lundi matin, monte dans ma voiture, et hop ! Direction la MPT d’Ergué-Armel. Je trouve la salle, ouvre la porte, et rencontre Polly. Un sourire qui affiche direct sa gentillesse et son amour des enfants, la voici, enfin. Deux autres mamans sont là, dont une qui l’est depuis 5 semaines, et dont le petit nourrisson n’aura pas l’énergie pour rester éveillé. Pendant les séances qui suivront, nous serons donc 2 privilégiés, ou plutôt 4, en fait.

Polly nous tend deux polly-copiés ( !) et nous annonce le déroulement des séances. Les jambes, le ventre, les bras, le visage, le dos…

Chaque semaine, on massera une partie du corps de notre bébé.

Assises en tailleur sur des tapis, chacune va à son rythme, ou plutôt à celui de l’enfant. A la fin de chaque séance, on débriefe, on pose des questions, on nourrit les bébés si besoin. On se connaît depuis peu, mais c’est simple.

Polly n’a pas la prétention d’être une experte en éducation, mais elle a de l’expérience, une formation, elle est elle-même maman, et elle semble adorer ce qu’elle fait. Elle est née à Cambridge, vit en France depuis 11 ans, ce qui explique ce délicieux petit accent. Elle donne également des cours d’anglais pour les enfants. Par le biais de son association Kangaroo on peut aussi faire des randonnées en porte-bébé et de la gym-poussette avec Carolina Chacun. En septembre, une réflexologue les rejoindra, afin de permettre aux enfants et à leurs parents de se retrouver lors de séances de relaxation.

5 séances, c’est parfait pour apprendre à manipuler ce petit corps qu’on connaît depuis peu. C’est très bien aussi pour rencontrer des gens. Mais il faut le savoir, une fois qu’elles sont passées, les lundis matins nous semblent bien vides ! Heureusement, on a rencontré Polly, et ça, ça n’a pas de prix.

Ateliers collectifs : 5 séances d’1h15, 90 euros.

Association Kangaroo : http://kangaroo-asso.jimdo.com

 
Trentenaire quimpéroise depuis 1 an et demi, j’y suis libraire. J’aime de tout mon cœur les livres pour enfants et la pâtisserie. J’ai d’ailleurs un blog –www.iletaitunefaim.fr- qui allie parfaitement mes deux passions. J’ai une petite fille, une « Chouquette » qui est entrée dans ma vie il y a 7 mois et Je découvre avec elle la ville et tout ce qu’elle peut offrir à notre nouvelle vie à 3

Gym Poussette

Le Télégramme

3 mai 2013

Gym poussette 3 mai 2013.pdf
Adobe Acrobat Document 329.1 KB

Séances d'éveil à l'anglais

Le Télégramme

6 avril 2013

Séances eveil anglais 06 avril 2013.pdf
Adobe Acrobat Document 121.5 KB

Babies Love it!

Le Télégramme

14 sept 2012

Babies Love It! 04sept2012.pdf
Adobe Acrobat Document 202.2 KB

Massages pour bébés

Le Télégramme

24 février 2012

Massage pour bébés 24 fév 2012.pdf
Adobe Acrobat Document 123.1 KB

Des bienfaits pour les bébés

Le Télégramme

2 novembre 2011

Massage bébé 02 nov 2011.pdf
Adobe Acrobat Document 176.4 KB
BULLETIN D'ADHESION 2017 2018
bulletin d'adhesion 2017 2018.pdf
Adobe Acrobat Document 185.1 KB
Fiche d'inscription stages 2016 2017
fiche d'inscription stage d'anglais 201
Adobe Acrobat Document 182.7 KB